Des sites d’une beauté unique

A pied ou en plongée, la découverte de Rodrigues se fait au rythme du temps qui passe, «donner du temps au temps», «prendre son temps » sont les mantras au goût du jour afin de ne pas passer à côté de l’essentiel, d’une flore et d’une faune qui méritent que l’on s’y attarde. Ici les gens vous accueillent en toute simplicité avec une authenticité et un naturel qui font le charme de la découverte de l’île.

Mont Limon
Le Mont Limon au centre de l’île en est le point culminant du haut de ses 398 m au-dessus du niveau de la mer. D’accès facile il offre une vue panoramique de 360º sur l’ensemble de l’île et de son lagon grandiose.

Port Mathurin
Port Mathurin, Le chef-lieu et centre administratif de Rodrigues connaît une animation particulière les samedis jour de marché et lors de l’accostage des navires de ravitaillement et de passagers en provenance de Maurice. L’île est aussi desservie quotidiennement par ’’ Air Mauritius’’ – la compagnie nationale d’aviation au départ de l’aéroport Sir Gaétan Duval de Plaine Corail au Sud-Ouest de l’île.

Un Lagon Tout En Nuances
L’approche par voie aérienne permet de prendre la mesure de la dimension du lagon de Rodrigues par rapport à la superficie de l’île soit 108 km2 pour un lagon faisant presque le triple. Source d’activités de pêche artisanale et traditionnelle depuis le peuplement de l’île au 18ème siècle, le lagon subvenait aux besoins des insulaires en poissons et autres fruits de mer dont les ourites (poulpes) qui ont contribué à la réputation gustative de Rodrigues par-delà ses frontières naturelles, le surplus étant le plus souvent salé, séché et exporté vers Maurice.

Aujourd’hui le lagon change peu à peu de destination – de par ses caractéristiques naturelles il se prête tout à fait aux sports de glisse, de voile, de planche à voile et du kite-surf et il y a toujours une activité de pêche artisanale et de loisir qui attire de plus en plus d’adeptes parmi les visiteurs.

Toutefois une des principales attractions demeure la balade en bateau qui donne une toute autre perspective d’approche vers les petites criques isolées le long du littoral. L’on peut ainsi se laisser bercer par les nuances de bleu et surtout céder à la tentation de s’y baigner ou d’y faire de la plongée en apnée le long des passes qui ici et là refont le lien avec l’océan dont les vagues ne cessent de s’écraser sur la barrière corallienne avec comme dominateur commun un grondement incessant.

Plusieurs passes offrent également des panoramas de vie sous-marine intéressants notamment à Baladirou, à Grenade, à la Grande Passe de Port Sud Est et à celle de Saint François. Une fois à terre sur votre crique ou sur votre plage laissez -vous imprégner par cette sensation d’isolement régénérateur avec comme seuls compagnons sonores la caresse du vent sur les feuilles des arbres ainsi que le ressac qui efface les traces de pas sur la plage afin de préserver leur texture originelle en attendant les prochains visiteurs.

 

Culture

Il y a quelques décennies de cela les habitants de Rodrigues trouvaient leur divertissement dans la musique traditionnelle, au son du séga tambour et de l’accordéon dans les petits bals du samedi soir.  L’éveil culturel réalisé à la fin des années 1970 permit à la construction et la consolidation de l’identité culturelle des Rodriguais à travers la valorisation de ces divers éléments, qui constituent la base de la culture de chaque peuple: l’alimentation, la musique, l’artisanat…

Il faut souligner la très grande influence de la religion Catholique dans la vie quotidienne et culturelle de la population.  La religion, le respect des traditions et la famille sont les piliers de la vie rodriguaise.

Aujourd’hui, on constate que notre musique et nos danses traditionnelles sont plutôt utilisées pour le spectacle dans les hôtels et autres manifestations culturelles. Il en est de même pour nos plats traditionnels; ainsi que nos produits artisanaux qu’on trouve partout sur le marché. Ces plats longtemps méprisés sont devenus des plats de luxe dans les grandes manifestations touristiques et culturelles. La musique rodriguaise est présente sur la scène internationale dans les manifestations culturelles. Notre culture est une richesse qu’il faut non seulement valoriser et exploiter, mais il faut surtout le préserver car c’est notre atout identitaire.

Rodrigues en un coup d'oeil

Au cœur de l'océan Indien, à la latitude 19 ° 43 'S et longitude 63 ° 25' E, l'île Rodrigues s'étend sur une superficie de 108 km2. Quelque 650 kilomètres au nord-est de l'île Maurice, c'est la partie de l'Afrique qui est le plus proche de l'Australie.

Né de l'activité volcanique entre 1,3 et 1,5 million d'années, l'île - 18 km de long, à 8 km de large - est la plus petite de l'archipel des Mascareignes. Rodrigues est une île montagneuse avec une succession de vallées plongeant dans un lagon de 300km2, apportant un sentiment exaltant de légèreté tout en serpentant à travers les escarpements et champs en terrasses vers ses 80 km de côte.

Un des traits les plus caractéristiques de cette île si passionnante et accessible c'est son relief. Les efforts des plus aventureux ce culmineront par un pique-nique sur un des ilots désertes, avec les oiseaux tropicaux (les vierges blanches) qui glissant dans l'air sur le lagon bleu volent vers et de leurs nids situé dans les falaises environnantes. L'île bénéficie d'un climat tropical avec des températures variant entre 28 et 35 ° C au cours de l'été austral, qui coïncide avec la saison cyclonique (Novembre à Avril) et entre 18 et 27 ° C en hiver.

 

 

Rodrigues en images